Fermer la fenêtre

Des auteurs célèbres écrivent de Marseille...

Commençons cette énumération de citations par une galéjade marseillaise : « dans le monde il y a deux types de personnes, celles qui habitent Marseile et celles qui voudraient y habiter » - et elle n'est pas totalement dénuée de fondement !

  • Schopenhauer - « la plus belle ville de France » et « le temps change tellement qu’on a souvent les quatre saisons le même jour »

  • Stendhal - Marseille dispose « à prendre tout en gai" et c’est aussi «la ville du midi par excellence »

  • Guy de Maupassant - « tous les Marseillais réunis donnent à l’accent une exagération qui prend les allures d’une farce »

  • Une féministe du XIXe siècle - du  « mauvais français à entendre » - une ignorante du provençal et du parler marseillais !

  • Lamartine - fasciné par le port qui «sur ces mers rayonnant d’espérance s’ouvre comme un nid d’aigle aux ailes des vaisseaux »

  • Simone de Beauvoir, qui décrit sa rencontre avec Marseille: « je grimpais sur toutes les rocailles, je rôdai dans toutes les ruelles, je respirai le goudron et les oursins du Vieux Port»... «j’eus le coup de foudre».

  • André Chénier écrivait déjà que Marseille est « tout l’univers ».

  • Camus, dont le grand-père paternel est marseillais - Marseille est « au croisement de ces multiples diagonales méditerranéennes »

  • Jean Cocteau -
    « Les cafés de Marseille
    Sont plus beaux que le port
    Les marins s’y asseyent
    Dans des carrosses d’or
     
    Ou bien sur leurs épaules
    Déchargent les bateaux
    Plein des glaces du pôle
    De fruits et de gâteaux »

  • Barbara - dans sa chanson « Tais-toi Marseille »
    « Un jour les voyous de Marseille
    M'ont fait goûter à leurs bouteilles
    Au fond d'un bistrot mal famé
    Où j'attendais de m'embarquer
    Ils m'ont raconté leurs voyages
    Et de bastringue en bastingage
    Ils m'ont saoulé de tant de bruit
    Que je ne suis jamais parti

    Marseille
    Tais-toi Marseille
    Tu cries trop fort
    Je n'entends pas claquer
    Ses voiles dans le port »

Références :

  • Duchêne Rémi (2013). L’embarcadère des lettres. Marseille et ses écrivains. JC Lattès, Paris, 450 p.

  • Agostini Julie et Yannick Forno (1997). Les écrivains et Marseille. Jeanne Laffitte, Marseille, 384 p.