Close

Sumiswald

Blason de Sumiswald

C'est sous "Suomis-Walt" que SUMISWALD [1], [2], est citée pour la première fois en 1130. L'origine du nom pourrait dériver de « zum Ostwald », ou du latin "summa vallis" ou encore du nom de colons alémaniques "Suomoldt". Il est certain qu'à cette époque Sumiswald était un duché avec son propre blason. Le vaste territoire de la commune comprenait surtout de bâtiments agricoles, structurés en hameaux ou groupe de fermes en terrain accidenté et les trois villages : Sumiswald, Green et Wasen (qui est indépendante depuis 1878).
C'est à Sumiswald qu'a été fondée la plus ancienne colonie de l'Ordre Teutonique (Deutschritterorden) sur des terres bernoises : c'est le 20 Janvier 1225 à Ulm en présence du roi Heinrich VII, que le seigneur Lütold von Sumiswald a fait don des églises de Sumiswald et d'Ascoldesbach avec le patronage et les droits de bailliage au Deutsche Spital zu Jerusalem des Chevaliers Teutoniques. Ces derniers y ont construit un hôpital, devenu un imposant château à 30 minutes de l'église au-dessus de la rivière Grün. 
Le 3 mai 1525, le Venner Conrad (von) Willading et le Staatsrat Peter von Werdt se sont rendus à Sumiswald pour lever le servage avec versement d'une compensation à l'Ordre Teutonique. Lors de la mise en place de la Réforme en 1528, l'État bernois s'empare des domaines des monastères et des maisons religieuses. Néanmoins, en 1552, après de nombreuses plaintes, le gouvernement bernois rendit aux Chevaliers Teutoniques les commanderies de Könitz et de Sumiswald. En 1698, l'Ordre Teutonique vendit la Commanderie de Sumiswald, c'est-à-dire les bâtiments, terrains, droits et revenus à l'État bernois. Le prix d'achat de 36 000 thalers à cette époque correspondait à la valeur monétaire actuelle de 1,5 million de francs suisses.

L'église (devenue protestante réformée) fut construite dès 1510 dans un style baroque tardif ; c'est une des plus belle du canton de Berne.
      L'enseignement est une ancienne tradition à Sumiswald datant de 1559 avec la construction de la première école en 1683 à Sumiwald et en 1705 à Wasen, et l'enseignement secondaire est fondé dès 1834 à Sumiswald, une des plus ancienne du canton.

Et les premiers ancêtres Schürch connus sont nés à la Schürchtanne dès 1360-1370. Au cours du XVIe siècle, les Schürch essaiment à Hirseren, près d'Ursenbach (une dizaine de km au N de la Schürchtanne), puis à Mistelberg, un hameau bernois dans la paroisse de Wynigen - à une dizaine de km dans le NW de la Schürchtanne -, à Ranflüh (à quelques km dans le Sud de Sumiswald)...

 

    © Photos Christian Emig, faites en octobre 2009.

L'hôtel-restaurant Bären (photos ci-dessus et ci-contre) appartenait aux grands-parents maternels Hugi de la mère de Jean [Johannes], Maria Schürch, née en 1814 à Sumiswald et morte du choléra vers 1850 dans les environs de Marseille.

OÙ loger :   -   Gasthof Bären *** à Sumiswald   -   Chambres d'hôte Restaurant Hornbach-Pinte à Wasen

 

Souvenirs d'antan dans l'aujourd'hui : un tour dans Sumiswald

Cartes envoyées par Paul Schürch (1881-1913) lors d'un séjour à Sumiswald en 1909 à son père Jean [Johannes] (1845-1923), né à Wasen et habitant 26, rue Méry, à Bordeaux
[Collection de cartes postales de Jean-Paul Schürch (64, France)]


ban de Sumiswald

Web site design and build by CdM Créations | Copyright © Christian C. Emig et Christian de Mittelwihr | Contact