Famille Emig  

Galerie de Portraits à Mittelwihr n°2

 

Arbres des parents :

 


Un peu d'histoire à Mittelwihr...

    En 1918, après deux générations nées allemandes, il a fallu justifier de trois générations étant nées en Alsace.
- voir aussi les Visicitudes

    Ci-contre : l'extrait du registre des personnes réintégrées... après avoir dûment justifié sa qualité d'Alsacien ! [cliquez dessus pour agrandir]
    Or, ma grand mère, née en 1878, n'a jamais été française ! Ceci démontre, parmi d'autres, une des absurdités de la "colonisation" française en Alsace et en Lorraine alémanique.

    En 1941 pour les Allemands, puis en 1945 pour les Français, les Alsaciens ont eu droit aux mêmes procédures.

    Ci-contre : un exemple de justificatif (l'extrait de naissance de mon arrière-grand-père)

Et la mémoire familliale n'a jamais oublié la répétition
de ces vexations infligées par la France.


   

La maison familiale avec sa cave dans les années 30 situe dans la Rue de Riquewihr - au fond avec la cloche, la mairie-école -
et après le bombardement en décembre 1944 - la maison n'existe plus.

Mittelwihr a été sinistré à pratiquement 100% après un mois de combat et de bombardement à la fois des américains et des allemands.


L'Eglise de Mittelwihr

   L'église dédiée à Sainte Brigitte, attestée depuis 1114, appartenait au chapitre de Saint-Dié.
   En 1537, elle devint protestante, suite à la Réforme introduite par les Wurtemberg. Puis à partir de 1688, simultaneum. Les catholiques du village dépendait de la paroisse du village voisin Benwihr jusuq'en 1752, ensuite du diocèse de Bâle.

   La nef fut reconstruite entre 1866 et 1867 ; l'ancienne tour-choeur du XVe siècle avec flèche octogonale à égout retroussé fut conservée.
   L'église fut détruite le 17 décembre 1944 : le 2e étage de la tour fut reconstruit et une nouvelle église, réservée au culte protestant, fut érigée en 1959-1960. Les fonts baptismaux de l'ancienne église, datant de la fin du XVe siècle et une dalle funéraire de 1432 sont conservés au musée Unterlinden de Colmar. 


Mittelwhir vers 1900


Mittelwihr avant 1944 (carte en noir - maisons Emig en rouge)
et en bleuté le village en 2008


[Agrandir]

1- Maison familiale ; 2- Maison Eugène (<1984) ;
3- Maison Alfred ; 4- Maison Charles (<1978) ;
5- Tombes familiales au cimetière


"La mémoire, c'est comme une photographie, elle jaunit avec l'âge"

Web site design and build by CdM Créations | Copyright © Christian C. Emig et Christian de Mittelwihr | Contact