Famille Emig - Bouisson

Cousinages illustres : avec l'instituteur Johann Benjamin ORTLIEB, né à Ribeauvillé

by Google     mit Google

 Fermer la fenêtre


Johann Benjamin ORTLIEB (1770-1851)

Blason de Ribeauvillé [D'argent à la main bénissante de carnation posée en pal et habillée d'azur,
accompagnée de trois écussons de gueules, deux et un.]

L'enseignement mutuel : une méthode nouvelle introduite à Ribeauvillé par Benjamin Ortlieb

Durant tout le XIXe siècle, les méthodes et les tableaux de lecture se multiplient et se diversifient. L'enseignement mutuel d'influence protestante et maçonnique vient d'Angleterre.
Les concepteurs de ces nouvelles méthodes sont souvent des instituteurs qui s'interrogent sur les procédés en usage et essaient de faire profiter leurs collègues de leur expérience. Les autorités administratives et les autorités scolaires sont donc souvent interpellées par le créateur d'une nouvelle méthode et qui veut obtenir leur appui.

Le 18 novembre 1807, Benjamin Ortlieb, professeur de l'école secondaire à Ribeauvillé, transmet au préfet du Haut-Rhin un exemplaire de l'ouvrage en deux langues qui doit répondre au besoin et à l'utilité du public et lui annonce sa volonté de lui en faire la dédicace.
Cette méthode d'enseignement, qui consiste en l'instruction par les enfants les plus doués de leurs camarades, est appliquée dans trente-sept écoles du département du Haut-Rhin en 1819. Elle connaît un essor durant les années 1820 mais un net recul à partir de 1835. C’est aussi la date à laquelle l'école et le pensionnat furent fermés lorsque Benjamin Ortlieb prit sa retraite.

Johann Benjamin Ortlieb est né le 29 septembre 1770 à Ribeauvillé dans une famille alsacienne protestante. Il fit ses études à l’académie militaire que fréquentaient les fils des meilleures familles protestantes. Il y resta quelques années comme maître d'études et se prépara ainsi à ses fonctions de professeur.

<< Extrait du Portrait de Benjamin ORTLIEB

A la Révolution, son oncle, le général David Ortlieb, lui confia les fonctions de secrétaire. En 1794 il est archiviste du district de Colmar et protégea contre le vandalisme révolutionnaire. En 1796, il se marie avec Anna Maria Deiber à Hunawihr où il s’installe comme instituteur, puis la même année ouvre une école d’enseignement supérieur à Ribeauvillé dans la maison de la famille Truchsess de Rheinfelden (aujourd’hui sise 2, rue de l'Instituteur-Ortlieb, et propriété de la ville de Ribeauvillé).

Cette grande propriété se compose de plusieurs bâtiments d'époques différentes, autour d'une grande cour, située dans l'angle nord de l'enceinte de la vieille ville, avec une tour englobée dans les bâtiments . Cette propriété avait pu été donnée en fief à Jean Truchsess de Rheinfelden en 1516 par les Ribeaupierre et elle leur appartint jusqu'en 1789. Après la Révolution, une école d'enseignement supérieur fut ouverte dans cette maison par Benjamin Ortlieb en 1796. En 1850, les sœurs de la Divine Providence (catholique) de Ribeauvillé acquirent l'édifice qui devint l'école catholique des filles. Récemment, en 2010, la municipalité de Ribeauvillé acquiert cette maison devenue la nouvelle bibliothèque-médiathèque (voir ci-contre).

Benjamin Ortlieb décède le 13 février 1851 à Sainte-Marie-aux-Mines dans la maison de sa fille Valérie et de son gendre Christophe Henri Weisberger. L'autre témoin du décès fut son fils Zénon, pharmacien, aussi domicilié dans cette ville.


Parmi les actions entreprises par Benjamin Ortlieb, il convient de citer la sauvegarde du Metzgerturm - dit Tour des Bouchers. Erigées au Moyen-Âge, les tours-portes des remparts de Ribeauvillé ont pour la plupart disparu au XIXe siècle, il ne subsiste plus que la Tour des Bouchers, érigée entre Mittelstadt (ou Ville Moyenne) et Altstadt (ou Vieille Ville). Cette tour doit son nom à l'activité de boucherie développée dans les maisons autour d'elle ; elle comportait à l'origine trois étages et fut rehaussée en 1536 , la balustrade de style Renaissance porte les armes des von Rappoltstein (de Ribeaupierre). Elle servait notamment de guet, de beffroi, de prison. A la suite d'un violent incendie en 1803, elle est fortement endommagée et sa démolition est envisagée, mais le projet n'aboutira pas, fort heureusement, suite à une action de Benjamin Ortlieb à la tête des défenseurs de la tour (voir reférences ci-dessous). Le nouveau maire reprenant les arguments pour la restauration demanda au préfet de revenir sur sa décision de démolition. Ce dernier, irrité, laissa le choix de la décision au maire. Fut maire de 1803-1808 : Barth Valentin ; de 1808-1810 : Clad François Antoine.
La tour restera en l'état jusqu'en... 1866, quand le préfet exprima le désir de la classer "monument historique". Le maire à cette époque était Frédéric Saltzmann  .

Les deux photos de la Tour des Bouchers sont publiées avec l'aimable autorisation de Paul André Bechler, auteur des Couloirs du Temps - Ribeauvillé.

Principales références

  • Almanach de l'université royale de France: et des divers établissements d'instruction publique (1839). Hachette, Paris, 270 p.
    p. 220 : Ortlieb: maître de pension à Ribeauvillé - et en annexe, la liste des fonctionnaires - p. 35 : Ortlieb fonctionnaire
  • Anonyme (2005). Benjamin Jean Ortlieb l’instituteur de Ribeauvillé. Bulletin d’information de la Famille Oert(h)lieb, 12, p. 4-6.    -  
  • Aufschlager J. F. (1826). L'Alsace. Nouvelle description historique et topographique des deux Départements du Rhin. Heitz, Strasbourg, Tome 2, 444 p.  [p. 99 > voir extrait ci-contre].
            Pour en savoir plus sur la manufacture Salzmann et notre cousinage  
  • Christ J. L. (1995). La Tour des Bouchers ou l'histoire d'une fracture. Revue historique de Ribeauvillé et Environs, 9, 17-25.
  • Cuvilliers V. (2010). Les méthodes d'enseignement. Canopé, 5 p. Consulté le 1 août 2016.  
  • Faller R. (1939). L’enseignement secondaire et primaire supérieur de garçons à Ribeauvillé - 1796-1878.  Bulletin de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Ribeauvillé, 9, 27-40.  
  • Kleindienst J. L. (1998). Les familles Ortlieb. Zellenberg, p. 18-19.
  • La Ville acquiert l'ancienne école des filles. Journal d’information de la Ville de Ribeauvillé, n° 10 (septembre 2010), p. 4     -  
  • L’école supérieure des garçons. Journal d’information de la Ville de Ribeauvillé, n° 32 (juin 2016), p. 12     -  
  • Les couloirs du temps (2016). La tour des Bouchers. http://www.couloirs-du-temps.com/fr/la-tour-bouchers.html - consulté le 09/08/2016.

  • Benjamin ORTLIEB sur le site Emig - GENEANET
  • Anna Maria DEIBER sur le site Emig - GENEANET

Ses ascendants : Ils ont vécu à Ribeauvillé et les ancêtres connus habitaient Riquewihr au XVe siècle.


Nos liens de parenté


Les ancêtres communs avec Benjamin ORTLIEB
[Liste établie le 1 août 2016]

EMIG Christian et ORTLIEB Benjamin partagent 26 ancêtres directs :

  • 1. GRETSCHER Martha Anna (1584-1638)
  • 2. BIRCKEL Catharina (-1600)
  • 3. LEIB Samuel (~ 1584-1647)
  • 4. DUMLER Sigismund (1605-~ 1663)
  • 5. KLINGEL Anna Maria (~ 1610-1682)
  • 6. BERGER Georg (-~ 1591)
  • 7. ESSEL Margaretha
  • 8. KLINGEL Ursula (1602-1682)
  • 9. KEGEL Catharina
  • 10. ORTLIEB Hans (J ~ 1498-J ~ 1561)
  • 11. VOGEL Nicolaus (1591-1675)
  • 12. ORTLIEB Pauly (~ 1599-1664)
  • 13. LIEBMANN Appolonia (J ~ 1544-1593)
  • 14. VOGEL Margaretha (1645-1675)
  • 15. MAURER Walburg (J ~ 1554-~ 1640)
  • 16. KLINGEL Hans Gregori (J 1560-1631)
  • 17. VOGEL Hans (J ~ 1540-1601)
  • 18. VOGEL Stephan
  • 19. von PETERSHOLTZ Heinrich (J ~ 1510-J ~ 1578)
  • 20. SPECHT Margaretha (J < 1567-)
  • 21. BERGER Daniel (1643-1728)
  • 2. GRETSCHER Michael (-1595)
  • 23. KLEIN Susanna (J 1566-1617)
  • 24. ROSENBERGER Cunégonde (J ~ 1560-)
  • 25. X Clara (J ~ 1510-J > 1578)
  • 26. VOGEL Nicolaus (J ~ 1560-< 1618

ORTLIEB Benjamin et EMIG Christian sont parents à 4 et 9 générations

Autre lien de parenté :

    ORTLIEB Benjamin est
  • 1. l'arrière-petit-fils de la grand-tante d'une ancêtre (6G)
  • 2. le conjoint de la petite cousine d'une ancêtre (7G) d'EMIG Christian

Détail de l'ancêtre commun 14 / 21

 VOGEL Margaretha (1645-1675)
 BERGER Daniel (1643-1728)
 BERGER Susanna (1666-1742)  BERGER Daniel (1672-1761)
 BOPP Anna Barbara (1692-1766)  BERGER Daniel (1699-1761)
 BEYSSER Anna Maria (1727-1816)  BERGER Anna Catharina (1733-)
 ORTLIEB Johann Benjamin
(1770-1851)
 HORNECKER Maria Barbara (1770-1826)
 EMIG Jean (1811-1895)
 EMIG Jean Jacques (1836-1916)
 EMIG Jean Charles (1865-1928)
 EMIG Charles (1909-1970)
 EMIG Christian Charles Théodore (1941-)

 

Parmi les cousinages de Benjamin Ortlieb, citons que par sa mère Anna Maria Beysser (1727-1816), il est cousin-germain du grand-père d'Auguste Bartholdi .


Les ancêtres communs avec Anna Maria DEIBER,
épouse de Benjamin ORTLIEB
[Liste établie le 1 août 2016]

EMIG Christian et Deiber Anna Maria partagent 49 ancêtres directs :

  • 1. SCHOTT Clara (-~ 1631)
  • 2. KESSEL Nicolaï (1599-1669)
  • 3. MEYER Maria Susanna (1652-1728)
  • 4. von PETERSHOLTZ Heinrich (J ~ 1510-J ~ 1578)
  • 5. SCHUHLER Mathias (J ~ 1541-1629)
  • 6. GUTKIND Casper Marx (J ~ 1560-1613)
  • 7. BRAUER Andreas (1642-1719)
  • 8. DEIBER Niclaus (1672-1759)
  • 9. SCHULER Ursula (1643-1686)
  • 10. UMBDENSTOCK Ulrich (~ 1595-~ 1645)
  • 11. SPARR Catharina (1614-1675)
  • 12. HÜTTER Anna (1598-1675)
  • 13. KESSEL Anna Catharina
  • 14. NEPS Anna Maria (1613-1673)
  • 15. MEYER Cecile (J < 1555-> 1619)
  • 16. LEIB Samuel (~ 1584-1647)
  • 17. FRÖHLICH Agnes
  • 18. KLINGEL Ursula (1602-1682)
  • 19. UMBDENSTOCK Melchior (J ~ 1533-1607)
  • 20. X Clara (J ~ 1510-J > 1578)
  • 21. STEIB Margaretha (1646-> 1719)
  • 22. KLINGEL Gregor (J ~ 1530-J ~ 1581)
  • 23. GLITSCH Lorentz (J ~ 1565-)
  • 24. DEIBER Johann David (~ 1660-1722)
  • 25. GREINER Bernhard (1642-1702)
  • 26. UTZMANN Johann Conrad (1638-1718)
  • 27. OBERLIN Maria (~ 1641-1695)
  • 28. Von NAESCHENHEIM Hans
  • 29. BINDER Hanß
  • 30. ORTLIEB Hans (J ~ 1498-J ~ 1561)
  • 31. KOPP Agatha (J ~ 1550-1610)
  • 32. GUTKIND Anna Maria (1605-1683)
  • 33. WOLFF Margaretha (-1620)
  • 34. WOLFF Margaretha (1621-1680)
  • 35. BINDER Johann Heinrich (1646-1718)
  • 36. UMBDENSTOCK Elisabeth (1640-~ 1676)
  • 37. ESSEL Margaretha
  • 38. SCHWOELLER Anna Maria (1604-1674)
  • 39. GRETSCHER Michael (-1595)
  • 40. BRAUER Adam (1615-1685)
  • 41. X Magdalena (J ~ 1530-)
  • 42. BINDER Johannes (J ~ 1550-~ 1635)
  • 43. UMBDENSTOCK Friderich (1594-1667)
  • 44. KESSEL Johann Daniel (~ 1650-1695)
  • 45. GRETSCHER Martha Anna (1584-1638)
  • 46. ORTLIEB Pauly (~ 1599-1664)
  • 47. BIRCKEL Catharina (-1600)
  • 48. BRAUER Barbara (1640-1708)
  • 49. VIELWEBER Martin (1637-1709)

DEIBER Anna Maria et EMIG Christian sont parents à 3 et 9 générations

Autre lien de parenté :

    DEIBER Anna Maria est
  • 1. la petite cousine d'une ancêtre (7G)
  • 2. le conjoint de l'arrière-petit-fils de la grand-tante d'une ancêtre (6G) d'EMIG Christian

Détail de l'ancêtre commun 8 / 13

 DEIBER Niclaus (1672-1759)
 KESSEL Anna Catharina

 DEIBER Johann David (~ 1705-1750)  DEIBER Anna Catharina (1696-1772)
 DEIBER Johan Michael (1750-1790)  MÖRLIN Anna Catharina (1722-1790)
 DEIBER Anna Maria
(1770-1843)
 GREINER Maria Susanna (1745-1816)
 KESSEL Johann Conrad (1787-1839)
 KESSEL Anne Marie (1815-1880)
 WITTNER Anne Marie (1840-1933)
 EMIG Jean Charles (1865-1928)
 EMIG Charles (1909-1970)
 EMIG Christian Charles Théodore
(1941-)

    L'arbre Ortlieb sur  site emig
    L'arbre Deiber sur  site emig

 Fermer la fenêtre