Famille LACOUR - Emig

ARBRE GÉNÉALOGIQUE des LACOUR et Gérard, Bertin

Portail  

 

en Dordogne

Thonac


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


en Franche-Comté

Mailley-et-Chazelot


en Champagne

Montmort-Lucy



    Le patronyme Lacour peut évoquer une maison ayant une cour particulière, mais on pensera surtout au mot "cour" avec le sens de domaine rural, toponyme très répandu [*]. C'est dans la Dordogne et la Saône-et-Loire que ce nom de famille était le plus répandu jusque vers le milieu du XXe siècle, notamment dans le canton de Montignac, où se situent Sergeac et Thonac. Pourtant, selon les dires familiaux, les ancêtres seraient originaires du village Lacour en Tarn-et-Garonne. Or, ce village est situé à quelque 100 km au Sud de Thonac. Les recherches généalogique faites en 2012 montre que l'origine familiale est bien différente, soulignant une fois encore combien la mémoire familiale peut être erronnée :

    L'ancêtre connu est Lacour Baptiste dit Baptistout, domestique, né vers 1788 (lieu exact inconnu) de parents inconnus selon son acte de mariage (enfant trouvé indique son acte de décès ) - il est donc impossible de remonter au-delà de cet ancêtre. C'est en 1814 que Baptiste se marie à Sergeac (Dordogne) avec une fille de cultivateur du village Balmy Marie. Ils ont probablement eu six enfants [note : les registres d'état-civil de cette époque présentent des incohérences entre divers actes et "fautes" d'orthographe - les recherches en cours pourront peut-être en corriger].
    Le fils aîné Jean, né à Sergeac, était meunier et habitait le moulin de Saint-Chambrand à Thonac avec sa famille. Suivirent quatre filles, toutes nées à Thonac : Louise se marie avec Jean Carsenac, leur descendance vit aujourd'hui en Gironde ; Marie meurt à 6 mois ; suivent deux Marie, dont l'une épouse Théodore Dalbavie de Plazac.
    Enfin, le dernier-né, Jean, en 1837 à Thonac , cordonnier, est parti à Lyon où il s'est marié en 1872 avec Gilbert Claudine. Il devient brigadier d'octroi. Les descendants resteront dans la région Rhônes-Alpes, principalement à Lyon. Axel Lacour est probablement son plus récent descendant.

[*] Selon diverses sources, à l'origine du patronyme Lacour (et aussi Delacour, Delcour), c'était un surnom que l'on donna à l'individu qui habitait ou venait du lieu-dit "la cour", qui désignait alors l'enclos, l'exploitation rurale ou le domaine.


Sergeac

  • Quelques photos

  • Sergeac et Thonac sont deux petits villages qui comptent aujourd'hui (2011) respectivement quelque 200 et 260 habitants, mais en 1820 : 494 et 507.

        Cette page fut la première traitant de la génération de nos petits-enfants et de leur généalogie. Elle concerne Axel Lacour, dont les ascendants connus sont représentés sur l'éventail généalogique ci-contre - cliquez dessus pour agrandir.

    Les données Lacour ont été fournies par la famille, notamment par les grands-parents Lacour Daniel et Micheline, née Bertin, et par Cellette Patrick et son site web sur Geneanet.

        L'arbre Lacour sur  site emig

        L'arbre Lacour sur  site abouisson

      données lacour
        L'arbre Bertin sur  site emig

        L'arbre Bertin sur  site abouisson

        L'arbre Gérard sur  site emig

        L'arbre Gérard sur  site abouisson

    NOTA: porter un même patrynome ne signifie pas appartenir à la même famille.

     

    La famille Bertin est originaire de Mailley-et-Chazelot en Haute Saône (Franche Comté), un village sis à environ 10 km dans le SW de Vesoul. Ils y sont connus depuis le XVIIe siècle : l’ancêtre y est Pierre Bertin (1670-1729) et son épouse Françoise Dumont (1663-1743) : laboureurs installés au lieu-dit Le Treige. Les descendants de la lignée directe sont principalement des cultivateurs , coupeurs de bois, bûcherons, journaliers.
    André Bertin (1903-1972) quitte Mailley-et-Chazelot pour Paris où il marie avec Jeanne Gérard (°1907) en 1928. Puis, le couple part s’installer dans la région lyonnaise ; leur fille Micheline naît en 1931 à Charbonnières les Bains.

     

    < origine des ascendants des familles Bertin et Gérard.

    Localisation du lieu-dit Le Treige >
    [clic dessus pour agrandir]

     

     

    La famille Gérard habitait Rolampont (Haute-Marne) au début du VIIIe siècle. L’ancêtre connu est Nicolas Gérard et son épouse Anne Brule. Son petit-fils Nicolas Gérard († 1797) se maria en 1776 à Corfelix (Marne) avec Marguerite Clouteau (1750-1830), de ce village. Puis leur fils Nicolas (1778-1839), serrurier,  s’installe à Montmort-Lucy (Marne, Champagne) avec son épouse Marie Gibert (1776-1853). Leur fils Auguste Gérard (1840-<1900), serrurier, s’y marie avec  Augustine Ridet en 1862 ; puis, le couple part pour Paris.
    Leur petite-fille Jeanne Gérard se marie André Bertin (voir ci-dessus).

     

  • Arbre ascendante de Micheline Bertin, fille de Abdré Bertin et Jeanne Gérard   
  •  

    Web site design and build by CdM Créations | Copyright © Christian C. Emig et Christian de Mittelwihr | Contact