Famille EMIG - Bouisson

      ARBRE GÉNÉALOGIQUE des SCHÜRCH de Sumiswald

Portail  

 

 

Armoirie de la famille Schürch
de Sumiswald

 

 

 

 

Canton de Berne

 

 

Sumiswald

 

 

 

 

 

 

 



Radios / Broadcasts

 

 

 

 

S G N S
Schweizerische Gesellschaft der Namensträger Schürch

Sommertreffen 2010:
quelques photos...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ursenbach

 

 


Souvenirs en
Diaporama-Suisse :


Sumiswald

Huttwil


 

 


Biographies :

Paul Schürch
peintre
1886 - 1939


 

 

 

 


Liste des émigrants
depuis la Suisse vers
- USA, Canada -
- Franche-Comté, Alsace -

by Google     mit Google    

 

Les Schürch, la famille de ma grand-mère maternelle, étaient au début du siècle dernier une des familles bourgeoises de Huttwil, un bourg de l'Emmental (canton de Berne, Suisse), aussi nommée "Blumenstädtchen". Ma grand'mère a toujours conservée sa nationalité suisse.

En Suisse, pour pourvoir contruire sa généalogie, et donc savoir d'où l'on vient, il faut connaître le lieu d'origine de sa famille ! Il a donc fallu plonger dans le "Geschlechtregisters des historisch-biographischen Lexikon der Schweiz". Ci-dessous l'extrait (p. 249) concernant les Schürch :

SCHÜRCH. Familie der Kte. Bern u. Luzern. A. Kanton Bern. Familien der Amtsbez. Aarwangen, Burgdorf und Wangen, die ausserdem in Wohlen, Biel, Büren z. Hof, Niederhünigen und Sumiswald verbürgert sind..
Voir aussi Onomastique alsacienne.

[Agrandir]

Le lieu d'origine s'est avéré être Sumiswald (Emmental, Canton de Berne, Suisse), où les premières apparitions du nom Schürch remontent au Moyen-Âge en relation avec la seigneurie de Grünenberg, qui était la plus puissante du "Oberaargau" (Haute-Argovie). La famille habitait au château Grünenberg à Melchnau (à une vingtaine de km dans le NE de Sumiswald). L'important domaine zur Tannen au-dessus de Sumiswald, connu jusqu'au XIXe Siècle sous le nom "Schürchtanne", a passé en 1429 au canton de Berne. D'après les registres des baptêmes, on trouve la naissance en 1360-1370 de Freidli Schürch à la ferme zur Tannen (Schürchtanne).

 

Selon les archives du Conseil du Canton de Berne du 27 septembre 1544, le rachat du servage est accordé à Hans Schürch (° vers 1505) pour "zur Tannen in der Kilchhöri (=paroisse) Sumiswald". Son frère Peter hérite aussi de la ferme à "Hirsseren in der Kilchhöri Ursenbach", à une dizaine de km au N de Schürchtanne. Hanns est, comme son frère, originaire de Hirseren.
Les descendants de Hanss se sont divisés en plusieurs branches. Au moins une de celles-ci a participé activement au développement, après la Réforme, des anabaptistes ("Täufers"). Le haut-lieu pour les Schürch, dont la plupart sont maintenant installés en Amérique du Nord, est la ferme du Gsang (anciennement Vogelsang) - voir branches nord-américaines, et la branche des Tannhuser qui est elle aussi issue de Vogelgsang. Il y a aussi des enfants qui ont émigré en Franche-Compé et en Alsace.

La branche des Tannhuser, une des branches la plus connue, est celle issue de la ferme Tannhuser, à Schonegg, dont l'un des descendants est Johannes Schürch (1831-1887) et son épouse Anna Maria Burkhard, qui vécurent à Huttwil. Il fut aubergiste « zum Mohren » et en même temps propriétaire de la scierie ; il est aussi un des fondateurs de la "Spar- und Leihkasse Huttwil". Son fils - mon arrière grand-père - Gottfried Schürch a été baptisé le 12 octobre 1856 à Dürrenroth et mon arrière grand-mère Anna Meister le 20 avril 1849 à Huttwil : ils se sont mariés en 1878. Les Emig de Colmar, puis de Marseille appartiennent à cette branche.
      Et plus sur la branche Tannhuser...

Armoiries des familles Schürch :
L’héraldique, la science et l’art du blason, est en Suisse le complément naturel de la généalogie et n’a pas eu à souffrir, contrairement à la France, de la mauvaise réputation que lui a conféré la Révolution. A ce jour, plus du 80% des familles suisses possèdent des armoiries, dûment répertoriées dans les nombreux armoriaux cantonaux ou corporatifs.
- Familienwappen Schürch (von Sumiswald): In Gelb auf grünem Dreiberg grüne Tanne beseitet von zwei sechstrahligen Sternen.
Ces armoiries ont été retrouvées par Liselott Schürch, épouse de René Schürch (Bremgarten, Bern), sur un meuble très ancien ; elles sont enregistrées dans les "Staatsarchiv Bern".
- A voir d'autres armoiries d'autres familles Schürch à http://www.chgh.net/heraldik/s/schue/schue.htm - une improbable origine commune des familles Schürch reste à démontrer. De mes contacts avec des généalogistes français appartenant aux Schürch de Heimiswil, il est apparu que les deux familles Schürch n'avaient aucune parenté.

Quelques armoiries de famille apparentées à Sumiswald :       et plus à http://www.burgergemeindesumiswald.ch


Consultez aussi l'arbre complet des Schürch de Sumiswald


Nota : L'arbre représenté ici ne tient compte que la lignée directe. Les résultats généalogiques disponibles sont plus importants dans la base de données dévelopée par Christian et Anne EMIG (Marseille). Cette généalogie n'aurait été possible sans les manuscripts de mon père, Charles Emig, et l'aide - ô combien précieuse - de Walter Schürch de Spiez (Berne) et de René Schürch de Bremgarten (Berne), de la S G N S - Schweizerische Gesellschaft der Namensträger Schürch .
      Sans eux, je n'aurais pu faire la jonction entre mes données familiales et la lignée des Tannhuser, dont je suis issu par Martha Schürch, ma grand'mère maternelle.
Mit vielen, vielen Dank !

L'ascendance de Cornélie Wohlhüter - Schürch (1910-1989) permet de connaître les localités dont les ancêtres Wohlhüter - Schürch et familles apparentées sont originaires :
Tableau de répartition géographique 

 
    Branches Schürch sur  site emig

    L'arbre Schürch sur  site abouisson
[exclusivement Sumiswald]

  données schürch [exclusivement Sumiswald]

Branches alsaciennes - de la Franche-Comté au Ried et Vignoble alsaciens : un clic pour en savoir plus .

Deux branches de notre famille Schürch (Burgerort : Sumiswald, Emmental) ont été identifiées en Alsace et nombre de leurs descendants sont aujourd'hui connus en France et aux USA.
L'une sont les descendants d'Anna Schürch (1679-1742) qui, avec son époux Ulrich Frey (1684-1765), a émigré à Montbélliard, puis leurs descendants anabaptistes se sont distribués dans le Territoire de Belfort, le Sundgau et jusque dans le Ried colmarien. Cette descendance a fait l'objet d'une étude par Christian Emig (2013), publiée sous le titre Descendants d’Anna Schürch en Franche-Comté et en Alsace
L'autre branche est issue de Valentin Schürch dont le père est aussi notre ancêtre commun. Valentin, né en 1653 à la ferme Vogelgsang sur le ban de Sumiswald, s'est installé à Eschentzwiller (Sundgau), où il s'est marié avec Elisabeth Kreyenbühl (1653-1713), une catholique dont les parents sont originaires du canton de Luzern (Suisse). Toute sa descendance est catholique .

Des liens ancestraux entre mes grands parents Theodor Wohlhüter et Martha Schürch :
Grâce au développement des recherches au cours de l'année 2013 tant sur les Schürch que sur les Wohlhüter, des liens familiaux ancestraux entre les familles Wohlhüter et Schürch ont surgi... Et pour en savoir plus...


Branches nord-américaines - Canada & USA : un clic pour en savoir plus .

Dans le canton de Berne, Steffisburg (Thun) et Sumiswald (Emmental) sont les lieux d'origine de nombreux immigrants d'abord vers l'Alsace, et ensuite vers les Etats-Unis. Le fondateur Jakob Amman (1645-1730) de la communauté anabaptiste des Amish de Pensylvanie s'est installé à Sainte-Marie-aux-Mines, après avoir, pour des raisons de divergences théologiques, quitté la branche suisse des Mennonites. Des ancêtres Emig (Emmich - Emch), venant de Suisse, ont probablement été membres des Amish, branche alsacienne de l'Église mennonite. A Sumiswald, ce fut le cas des Mennonites ("Täufer" - anabaptistes), dont plusieurs familles Schürch ont émigré vers les USA suite à des persécutions religieuses au cours des XVIe-XVIIe siècles, en passant par l'Alsace et l'Allemagne, puis au XVIIIe-XIXe siècles à cause de conditions économiques difficiles.

Liens vers The Schürch Family Association of North America : www.schurchfamilyassociation.net - Elle regroupe des familles américaines ayant comme patronyme Schürch et variantes (donc souvent sans lien de parenté). La base de données de cette Association est en ligne sur RootsWeb .

Arbre généalogique ascendant des émigrants Schürch de Sumiswald vers les USA (voir aussi carte des fermes ci-dessus).

Cliquez sur la carte pour l'agrandir


Sumiswald - Burgerort de notre famille Schürch


Emmental (et non Emmenthal) vient de "Emme", nom d'une rivière suisse, et de "tal" qui signifie vallée en allemand - Ämmital en Schwyzerdütsch

Et le FROMAGE...       L'Emmental (maintenant Emmentaler AOC) est obtenu à partir de lait très frais qui est caillé ce lait avec un levain de bons ferments et la présure. Ce caillé est finement découpé, brassé, chauffé jusque vers 55°c. Les grains de caillé perdent ainsi beaucoup du petit lait dont ils étaient imbibés, puis ils sont égouttés dans une toile. L'égouttage est complété par vingt-quatre heures de pression énergique, le fromage étant régulièrement retourné sous presse.
L'affinage durera de long mois. Dans des caves de température et d'humidité déterminées, la pièce de fromage sera régulièrement salée et retournée. Il faut environ deux mois pour affiner un Emmental. Quelques semaines après sa fabrication, le fromage est transporté dans des caves spécialement conçues pour réaliser les conditions optima (atmosphère chaude, humide, carbonique, ammoniacale, salée). C'est à ce stade que des dégagements gazeux se produisent par fermentation dans la masse du fromage et y provoquent des cavités sphériques : les célèbres trous de L'Emmental !

Web site design and build by CdM Créations | Copyright © Christian C. Emig et Christian de Mittelwihr | Contact