Famille EMIG - Bouisson

ARBRE GÉNÉALOGIQUE des HEIBY

Portail  

 

 

 

Hatten

 

 

Reiterhof jusqu'en 1770 , puis Rittershoffen

Les armes du blason évoquent les familles Fleckenstein (ci-dessous) et Rohan.

 


[Agrandir]


Emigration de familles Heiby :
aux U. S. A.

[Agrandir]
Localités où vivaient des familles Heiby au moins jusqu'au début du XXe siècle

 


 

 

Rose de Luther
(logo luthérien)

 


 

Les Heiby, la famille (luthérienne) de mon arrière grand-mère maternelle Caroline Heiby**, sont connus depuis le milieu du XVIIe siècle à Hatten. Johann Michael Heibi (1708-1760) y épouse Anna Margaretha Drion (1713-1759), petite-fille de Balthasar Drion, peintre à la Cour à Anvers, né dans le Brabant en 1634. Ce dernier a quitté Anvers, probablement à cause des problèmes religieux entre les princes catholiques espagnols et les voisins protestants. Il s'installe au château Tiefenthal à Bischwiller (anciennement Bischweiler), où il est mort en 1719. Le château appartient au protestant Christian II de Birkenfeld-Bischweiler, né à Bischwiller le 22 juin 1637, décédé à Birkenfeld le 26 avril 1717 : il est duc de Deux-Ponts-Birkenfeld-Bischwiller, comte palatin de Birkenfeld-Bischweiler.
Son fils Johann Georg Heibi s'est marié à Hatten avec M. Katharina Jesel : la descendance directe est donnée sur l'arbre généalogique ci-dessous.

Leur parler était le bas-alémanique, mais la frontière linguistique entre francique et alémanique est marquée par la rivière Seltzbach qui coule à quelques kilomètres au Nord de Hatten/Rittershoffen (voir la carte).

** elle épouse Philippe Wohlhüter à Rittershoffen en 1869.

Sur la carte ci-contre sont indiquées les localités où vivaient des branches de la famille Heiby.

Le "Seltzbach" (en français : rivière Seltz) marque la frontière linguistique en Alsace entre le parler alsacien bas-alémanique et le parler francique rhénan - Cliquer sur la carte  

Des liens vers Bischwiller pour en savoir un peu plus sur ce bourg : 1. Historique - 2. Visite historique.


L'origine du patronyme Heiby : elle reste inconnue. Le nom pouvait s'écrire avec i ou ÿ, deux lettres équivalentes en allemand - donc Heÿbi ou Heibÿ. L'umlaut sur le y a disparu fin XVIIIe siècle dans les actes mais peut subsister dans les signatures ; or, sans umlaut, le y se prononce u ce qui a fait parfois écrire le nom sous Heuby/Heubi - voir ci-dessous. Aujourd'hui ce patronyme s'écrit Heiby. Plusieurs familles ont émigré aux USA. Voir aussi Onosmatique alsacienne.
Les "erreurs" dans les actes sont parfois dues à l'illettrisme des membres de la famille, incapable de corriger les fautes dans les actes. C'est le cas pour le couple Heybi x Strohm qui ne savaient pas signer - leur nom apparaît sous Heubi dans l'acte de mariage mais un membre de la famille signe pour eux sous Heÿbi (acte n° 7, p. 6, Hatten M 1809, registre 4 E 183/6).

<< Ci-contre Johann Michael Heibi (1708-1760) : son nom écrit dans l'acte de naissance de son fils Johann Michael (1739-1750) et sa signature. En dessous, la signature de David Heiby (1814-1870) dans les actes de deux de ses enfants.

Dans la paroisse protestante de Hatten, les registres paroissiaux en ligne ne sont disponibles qu'à partir de 1707 et il manque les mariages entre 1731 et 1735.

NOTA : Une famille catholique au patronyme Heibig-Heybi, devenu Heiwy fin XVIIIe- début XIXe siècle a habité Auenheim, puis Sessenheim (voir carte ci-dessus). Des ascendants y habitent toujours. Aucun lien de parenté n'a pu être trouvé entre les deux familles.


Dans la famille Mercklin - Kircher, il subsiste la dalle funéraire de Maria Sybilla Mercklin, épouse Kircher (1621-1669),
elle est mon ascendante Sosa n° 2699 (12e génération) - voir arbre ci-dessous.
Cette dalle encastrée dans un mur de l'église protestante de Wolfisheim est classée monument historique...
Pour en savoir plus

Armoiries Kircher  [Agrandir]



Lien vers les Archives départementales du Bas-Rhin et vers la Généalogie protestante alsacienne en [Fr] - in [En]



    L'arbre Heiby sur  site emig [avec Sosa]

    L'arbre Heiby sur  site abouisson

 

L'ascendance de ma mère Cornélie Wohlhüter (1910-1989) permet de connaître les localités dont les ancêtres Wohlhüter - Schürch et familles apparentées sont originaires :   Tableau de répartition géographique 


Costumes alsaciens portés par les jeunes protestants dans la région de Wissembourg


Hatten

Web site design and build by CdM Créations | Copyright © Christian C. Emig et Christian de Mittelwihr | Contact